Depuis dix ans, PlancheContact accompagne un groupe de photographes à vivre à l’expérience de la WPPI à Las Vegas, une convention de formations pour les photographes atypique. Cette année, nous étions 6 participants et nous nous appelions les « Sunny Side Up » (« œuf sur le plat » en français).

Nouveau lieu pour la WPPI à Las Vegas version 2017

Les Sunny Side Up à la station de monorail du Convention Center de Las Vegas

Contrairement aux dernières éditions qui avaient lieu au sein du Casino MGM Grand, la WPPI était cette année organisée au Las Vegas Convention Center. Un lieu qui n’était accessible qu’en voiture ou via le service de Monorail de Las Vegas. C’est au sein de cet ensemble de halls d’exposition qu’à lieu entre autres le célèbre CES de Las Vegas organisé chaque année en début de mois de janvier.

De même, cette transition était la dernière organisée par Jason Groupp, chef de projet des dernières éditions de la WPPI à Las Vegas. Était-ce un signe prémonitoire d’un changement global plus profond pour l’avenir de cette organisation et événement ? Seul l’avenir nous le dira, mais cette édition 2017 était profondément différente des précédentes, tant dans le contenu que dans l’organisation de cette messe annuelle.

Étant un vétéran de la WPPI à Las Vegas avec 11 années de suite sans interruption de participation, 2017 marque une sensible évolution. Non pas sur la qualité des interventions qui correspondent à chaque fois à mes attentes, mais sur le nombre de participants moindre qu’auparavant. Est-ce que la faute au nouveau lieu d’organisation ou bien tout simplement le fait qu’il ait lieu à une date différente ?

Des partages d’expériences via des conférences

Qu’est-ce que la WPPI à Las Vegas apporte à ses milliers de participants du monde entier ? Tout simplement un partage sans frein d’expériences de photographes souvent plébiscités pour leurs qualités de chef d’entreprise et également pour leur créativité.

Certaines conférences m’ont plus interpellée que d’autres, voici mes préférées :

José Villa

Ce n’était pas réellement une conférence, mais une interview avec un autre photographe. Et sur les différents points débattus, j’ai essentiellement retenu de son intervention sur l’utilisation des réseaux sociaux. José Villa est un utilisateur d’Instagram depuis la première heure et il a un nombre impressionnant d’abonnés.

Premier point : les réseaux sociaux ne permettent pas de gagner des clients. Mais par contre ils permettent de se faire connaître auprès de personne qui peuvent relayer tels des ambassadeurs vos images. Instagram étant un réseau social de photographies, c’est le choix de José d’utiliser quasi exclusivement celui-ci.

Deuxième point : c’est sa fréquence de publication, soit une photo par jour pratiquement. C’est important pour lui de garder un rythme afin de fidéliser ses abonnés à ses publications. Bien entendu, il est possible de programmer ces publications via des logiciels spécialisés.

Troisième point : limiter les hashtags à trois maximums (ou un peu plus selon les cas). Par contre toujours commenter avec des liaisons vers les autres prestataires qui ont été présents lors de la noce photographiée, afin de faire un relais via leurs profils Instagram.

Quatrième point : ne publier que des photos exceptionnelles et qui reflètent vos préférences de création d’image. Privilégiez des images avec des détails ou des ambiances pour que celles-ci puissent être relayées par Pinterest par exemple.

Cinquième point : répondre aux réactions des internautes. Il est important de garder à l’esprit le mot « social » de réseaux sociaux. De ce fait, répondre aux interactions est important pour créer des liens avec son réseau.

Pour plus d’informations sur José Villa :


Lindsay Adler

Voilà une intervention comme on aime à propos d’une technique souvent peu exploitée, car nécessitant aussi bien des investissements importants, mais également une formation de base pour exploiter ces équipements : la lumière avec les flashs de studio.

Son intervention était sur plusieurs exemples d’images et bien entendu une démonstration de réalisation de cette même image en direct depuis la scène. Un plan d’éclairage en plus pour comprendre les détails techniques.

Ce que je retiendrai de son intervention, c’est son témoignage sur le fait qu’elle a appris sa maîtrise de l’éclairage non pas au studio, mais par expérience, le fameux concept de « l’essai/erreur ».

Un concept qui rejoint la philosophie d’apprentissage d’un certain Richard Branson, fondateur des marques Virgin, qui disait « Je suis pragmatique et tout ce que j’ai appris vient du terrain. ».

Pendant toute son intervention, elle a eu la volonté de nous inviter à créer une ambiance d’éclairage en utilisant différents accessoires qui vont de l’équipement photographique, en passant par de la projection d’eau ou encore de matières placées devant l’objectif.

Je ne pourrais pas vous présenter l’ensemble des choses expliquées lors de cette conférence, une vidéo étant meilleure qu’un texte explicatif. Mais voici par contre le lien vers sa chaine YouTube :

Pour plus d’informations sur Lindsay Adler :


Drones pour les photographes par DJI

S’il est une conférence qui sort de l’ordinaire, c’est bien celle consacrée à l’utilisation des drones. Une présentation animée par des photographes ambassadeurs de la marque chinoise DJI, spécialiste des drones pour le grand public et également pour les professionnels de la vidéo et de la photo.

Pourquoi parler de drones à des photographes de portrait et de mariage ? Tout simplement parce que c’est une voie inexplorée de possibilités de business et de créativité. De nouvelles perspectives à explorer et des outils innovants pour répondre aux besoins de clients toujours en attente d’images pour leurs besoins.

Parmi les choses développées lors de cette conférence, la compréhension de ce qu’est un drone et ce qu’il permet de faire différemment par rapport aux outils et points de vue classiques de la photographie. Il a été abordé également de nouvelles règles de composition et de post-traitement afin de magnifier les images obtenues.

Aussi une partie de la présentation a été développée autour des potentiels des offres de service de prise de vue, tant en B2C qu’en B2B. Car de nouvelles perspectives de business peuvent être générées par ces outils volants en terme de services innovants. Aussi bien en complémentarité qu’en service totalement nouveau.

Car pour conclure, nous sommes face à une situation similaire que lorsque le numérique est arrivé. Les photographes devront faire face à un public qui adoptera ces technologies et demanderont des solutions. Les photographes devront être visionnaires et y voir tout le potentiel à développer avec les drones.

Pour plus d’informations sur les drones DJI :


Jerry Ghionis

Véritable pilier de la WPPI à Las Vegas, le photographe australien spécialisé dans le mariage Jerry Ghionis a toujours quelque chose à partager avec les photographes venus assister à son « show », qui est toujours un succès.

Qu’est-ce que Jerry avait à nous partager cette année ? Tout simplement le fait que nous avons besoin de nous évader au-delà de nos commandes clients afin de maintenir la flamme de la passion photographique.

Car même si Jerry Ghionis est un photographe reconnu, il lui arrive également de douter et d’avoir un besoin de réaliser des projets personnels. C’est ce qu’il a expliqué avec ses démarches de reprises des bases de la photographie avec des modèles pour mettre en œuvre ses idées.

Mais également, au-delà de la création, il invite à participer à des concours pour obtenir une vision extérieure des images de projet personnel créées. Dont la participation au concours de la WPPI à Las Vegas dont les jugements sont accessibles en direct à tous les membres qui viennent à la convention annuelle.

Pour plus d’informations sur Jerry Ghionis :


Dane Sanders

Dane Sanders est un photographe américain d’origine canadienne. Anciennement professeur d’université, il a débuté sa carrière photographique en rencontrant un élève passionné de photographie et de marketing : David Jay.

Aujourd’hui, il est régulièrement intervenant pour des conférences à l’occasion entre autres de la WPPI à Las Vegas, car il est un coach d’entrepreneurs photographes renommé et passionnant. Il délivre à chaque apparition un message puissant et actualisé.

Cette année, la thématique pour cette année était de partir du constat qu’il y a plus de 165.000 photographes pros aux États-Unis, soit 1 photographe pour 1.927 habitants. En France, c’est plutôt 1 photographe pour 2600 habitants.

Comment alors redéfinir un système pour sortir du lot ? Comment se réinventer face à la concurrence toujours plus forte ? Comment rebondir lorsque l’on se croit au fond du trou ? Comment trouver des solutions face à une situation inextricable ?

Parmi les nombreuses pistes avancées, voici celles qui m’ont interpelé :

  1. Redéfinir ce que vous êtes : se remettre en question,
  2. Affirmer votre singularité : le montrer aux autres par tous les moyens,
  3. Montrer vos forces : se concentrer toujours plus sur vos compétences,
  4. Changer de direction : avoir le courage de faire le pivot,
  5. Oser l’expérimentation : prendre action, même si ça semble une erreur…

Il a terminé cette liste avec une citation de Morpheus, issu du film Matrix :

« Il y a une différence entre connaître le chemin et arpenter le chemin. »

Enfin, en guise de conclusion, il a cité le titre du nouveau livre de célèbre auteur de livres sur le marketing : This might (not) works – Cela pourrait (ne pas) fonctionner. Un titre pour nous encourager à essayer et de se laisser porter par les éventualités offertes par le hasard des actions que l’on mène dans nos projets.

Pour plus d’informations sur Dane Sanders :


Sue Bryce

On ne présente plus celle qui est la photographe de portrait la plus connue sur les réseaux sociaux. L’une des rares photographes a avoir un badge bleu à côté de son nom sur Facebook et Twitter (officiel).

Cette année, Sue Bryce a animé une session de coaching en groupe pour nous aider à faire grandir notre estime de soit et la facturation qui va avec auprès des clients. Une conférence moins pragmatique, mais plutôt de motivation.

Je ne peux pas vous partager tous les points en détails, mais voici quelques points clés principaux que j’ai pris en note :

  1. Soyez fiers de votre valeur et ne vous sous-estimez pas.
  2. Mettez de la valeur aussi bien pour vos services que vos produits.
  3. N’offrez jamais de réduction avant la phase de négociation.
  4. N’ayez pas peur de demander de l’argent à chaque étape.
  5. Demandez à être recommandé par vos clients.
  6. Simplifiez à trois les packages que vous proposez.
  7. Accueillez les objections avec enthousiasme car c’est un signe d’achat.
  8. Discutez avec vos clients, car ils retiennent ce qui a été dit.
  9. Mais n’en dite pas trop et apprenez à vous taire également.
  10. Et apprenez à ressentir leurs impression et non leurs paroles.

Une autre partie de la conférence a été au sujet de notre honte de parler de soi, de nous promouvoir et également de notre amour propre. « Work on honor, pride and respect » – Travaillez l’honneur, la fierté et le respect ». Il n’y a pas d’égo, uniquement de l’amour.

Car vous ne pourrez jamais être honteux et rejeté si vous offrez un service qui dépasse les attentes du client. Concentrez-vous sur les solutions, pas les problèmes.

Cette conférence a été entièrement enregistrée et sera très probablement offerte depuis le site internet de Sue Bruce Academy prochainement en anglais.

Pour plus d’informations sur Sue Bryce :


Ben Shirk

J’ai eu l’honneur de rencontrer Ben Shirk à l’occasion d’une semaine de « cerveau collectif » avec un collectif de photographes internationaux. Merci encore à Sonia & Padraic Deasy pour cette invitation exceptionnelle.

Ben Shirk est un photographe de l’IOWA spécialisé dans le portrait et le mariage. Mais au-delà de ces activités, l’une des raisons de son succès est sa technique de photomontage très perfectionné pour les portraits.

En effet, il est spécialiste de la prise de vue sur fonds verts pour en détourer les sujets et ainsi travailler ses images sous Photoshop avec l’incrustation de différentes images et éléments pour construire une image forte.

Cette technique lui permet de créer des images dynamiques et extrêmement construites. Au point où deux de ses images ont été récompensées avec une note de 100 sur 100 lors du concours annuel de la WPPI à Las Vegas.

Au-delà de la technique, lors de sa conférence, on se rend très vite compte que l’intention créative est la clé de sa créativité. En effet, rien n’est laissé au hasard et le point de départ de son projet créatif est un croquis précis.

C’est ainsi qu’il peut alors shooter sur fond vers les différents éléments et personnages qui composeront ses images. De même qu’il a de nombreuses images en stock pour ses fonds d’images avec différentes ambiances et expositions.

Lors de cette présentation, on comprend également très bien l’importance de la maîtrise des règles de composition et de langage plastique. Ainsi, chacune de ses images guide le spectateur dans tous les recoins de sa photographie.

Je dois avouer que c’est l’une des techniques créatives en photographie les plus impressionnantes que j’ai jamais eu l’occasion de voir. Un domaine où l’intention combinée à la maîtrise des techniques photo et graphiques permet de sortir réellement du lot des photographes du marché, car chacune de ses images est juste impressionnante.

Pour plus d’informations sur Ben Shirks :


Voilà donc quelques retours des conférences de la WPPI à Las Vegas. Une expérience différente des autres années, mais toujours aussi enrichissantes, tant au niveau de la qualité des conférences qu’au niveau des échanges humains au sein de notre groupe « Sunny Side Up ».

Les Sunny Side Up à la Valley of Fire à proximité de Las Vegas

La WPPI 2015 avec PlancheContact

La WPPI rassemble chaque année plus de 15000 photographes de portraits et de mariage du monde entier.

Depuis 2007, PlancheContact invite les photographes francophones à vivre cette expérience…

Cette année, l’expérience WPPI par PlancheContact est organisée du mercredi 25 février au jeudi 5 mars 2015.

Les clés du succès de la WPPI ? :

  • les partages de photographes à succès et mondialement reconnus,
  • les découvertes ce concepts et produits encore inédits en Europe,
  • mais surtout les nouvelles amitiés qui se créent au sein du groupe…

Serez-vous des nôtres pour cette nouvelle édition 2015 ?

50€ de réduction pour toute réservation
effectuée avant le 1er Octobre 2014
soit 390€ au lieu de 440€

JE VEUX EN SAVOIR PLUS

WPPI 2014 @ "Black Cats"

CRAZY REVE{OLUTION} PARTY 2014

Il était une fois, une photographe brune – Sophie Protat – et une photographe blonde – Sylvie Lézier – qui ensemble ont développé un projet de rencontre festive entre photographes francophones.

Ce projet est inspiré des folles soirées organisées en marge de la WPPI de Las Vegas, des événements qui permettent de créer des liens d’amitié et de fraternité entre confrères photographes.

La « CRAZY REVE{OLUTION} PARTY » était fondée et après une première édition qui a tenu toutes ses promesses, cette nouvelle édition 2014 s’annonce encore plus intense !

PlancheContact via AsukaBook est très fier de sponsoriser cette initiative.

Un événement inoubliable, à ne manquer sous aucun prétexte, surtout si vous avez l’intention en plus de vous rendre sur Paris à l’occasion du Salon de la Photo 2014 qui a lieu au même moment !

RESERVER MA PLACE

CartesVoeux copie

Janvier est terminé, la période des vœux avec.
Cette année encore, nous avons été bien gâtés!
Merci beaucoup à tous pour vos vœux et nous vous souhaitons plein de bonnes choses pour 2014!

Toute l’équipe de PlancheContact vous remercie pour cette fabuleuse année 2012 et vous souhaite une heureuse année 2013 !
Merci pour votre confiance et à bientôt pour de nouvelles aventures !

Merci encore à tous les participants pour la confiance que vous nous avez accordé.

Formateur : Marcus Bell
Vidéo : Jean-Baptiste – VO Films

De retour de PhotoCoach V2 Max de Sanary-sur-Mer, nous réalisons plusieurs étapes sur la route du retour en compagnie de notre ami André Amyot (PhotoCoach), de Marie-Astrid Agasse (AMA Conseil) et de Guy Larra.

Une surprise nous attendais à l’étape de Salon de Provence !
Bravo à Blandine pour cette superbe réalisation et merci à Kathryn pour ta confiance et ton amitié !

Réalisation : Blandine Billot – Eurêkado
Photographe : Kathryn Mougammadou – Agence Photographique Sages comme des Images