Photokina 2018 : Le bilan pour les photographes de portrait et de mariage

Photokina 2018 : Bilan de Samuel

Photokina 2018 : Quelques données et chiffres

Photokina 2018La Photokina 2018 était organisée dans la ville de Cologne en Allemagne. L’édition 2018 se déroulait du 25 et 29 septembre 2018 et a accueilli plus de 200.000 visiteurs venus du monde entier.

Au-delà de ces chiffres brutes, voici quelques précisions concernant cette Photokina 2018 :

  • C’était la dernière Photokina organisée tous les deux ans en automne. La prochaine édition aura lieu début mai 2019 et sur un rythme annuel.
  • Bien que deux fois plus petit qu’il y a quatre ans, 30% plus petit qu’en 2016, c’est toujours la plus grosse foire du matériel photo. Imaginez, c’est au moins six fois la taille du Salon de la Photo parisien.
  • Tous les décideurs de l’industrie de la photo étaient réunis cette semaine à Cologne. Beaucoup de nouveautés sont présentées/lancées à la Photokina et cette édition 2018 n’y a pas fait exception.

Photokina 2018 : Le raz de marée « Mirrorless »

Alors quels sont les faits marquants pour nous autres entrepreneurs de la photographie de portrait et de mariage ?

Tout d’abord avec le raz de marée « mirrorless » aux capteurs de plus en plus gros et même en moyen format – 100 millions de pixels chez Fuji – qui touche dorénavant toutes les marques suite aux premières places trustées par Sony Alpha et Fuji X.

Aujourd’hui Nikon – Nikon Série Z – et Canon – Canon EOS R – s’y sont enfin mis dessus – avec pour chacun d’eux qu’un seul slot SD, ce qui n’est pas forcément une bonne idée pour une majorité de professionnels. Et les acteurs historiques du mirrorless se mettent au plein format, par exemple le Panasonic S1R.

Cependant les marques oublient le principal bénéfice du mirrorless pour les photographes de portrait et de mariage : le gain en poids. Car à quoi bon proposer des boîtiers plus légers si c’est pour nous proposer des cailloux (objectifs) encore plus lourds que les précédents ?

Personnellement, malgré la réactivité et la sensibilité incroyable de l’autofocus des derniers Canon et Nikon, Fuji avec son nouveau XT-3 et ses superbes mini-optiques (encombrement parlant) qui sont tout aussi performantes que nettement moins onéreuses sont le combo parfait.

Photokina 2018 : La photographie et la puissance des logiciels intégrés

L’une des surprises de cette Photokina 2018, a été le lancement par un fabricant d’optiques d’un boîtier full-frame – Zeiss ZX1 – avec focale intégrée. Ce qui n’est pas totalement nouveau, car Sigma l’avait déjà fait il y a plusieurs années.

Mais la particularité de cette nouveauté, c’est qu’il est le premier appareil photo à intégrer également la puissance du logiciel Adobe Lightroom CC directement dans l’appareil (et sans passer par un smartphone ou un ordinateur)

Ce qui rappelle la compétition menée par ces acteurs de la photo qui ont complètement détruit une gamme de marché d’appareils photo : les compacts. Ces fabricants sont ceux qui conçoivent des smartphones. Toujours plus performants techniquement parlant, ils sont en plus gonflés aux logiciels et autres joyeusetés des technologies de l’intelligence artificielle.

Et justement, grosse surprise qui n’en est pas une réellement, c’est l’absence de Samsung, leader incontesté de l’électronique – dont des appareils photo et des smartphones – qui est maintenant trusté par la présence remarquée de Huawei avec ses smartphones série P avec optiques développées avec Leica : quand la puissance chinoise rencontre la technologie allemande

Est-ce que l’avenir de l’appareil photo est le smartphone ? Grande question qui montre combien le marché évolue rapidement. Lors de la précédente édition 2016 de la Photokina, déjà les fabricants semblaient déserter le marché du compact. La Photokina 2018 confirme la tendance avec presque aucune nouveauté sur ce type de marché.

Photokina 2018 : Le retour de l’impression (depuis les smartphones)

Autre point notable, bien que beaucoup d’entre-vous m’avez demandé de surveiller les fournisseurs de cartonnages, je n’ai rien trouvé. Par contre question support photo, les objets personnalisés semblent prendre une place incroyablement élevée.

Bien que la source principale de revenus des labos comme Cewe semble toujours être le livre, les produits tels que des mugs, des coques de téléphones, des porte-clés ou autres produits « gadgets » semble exploser.

Dans le même ordre d’idée, le grand retour de l’impression papier et des déclinaisons plus ou moins Do It Yourself d’encadrement. Avec les smartphones, les solutions d’impressions rapides reliées à des applications pour smartphone ont le vent en poupe.

Tous les halls de la Photokina étaient « garnis » de bornes d’impressions à partir des photos stockées sur nos smartphones.

Photokina 2018 : L’omniprésence de la Chine

Il y a deux ans, on apprenait le rachat de l’emblématique marque Hasselblad par le chinois champion des drones qu’est DJI. Godox est une marque incontournable, au même titre que Phottix et autres accessoiristes.

Aujourd’hui, force est de constater que la Chine est le nouveau Japon des années 90. Plutôt fiable et surtout peu onéreux – et ouverts à la négociation dans les stands, leurs produits sont crédibles.

Mais plus que de copier, les fabricants chinois innovent et proposent des solutions dans tous les domaines possibles et imaginables dans notre industrie.

Au point même de proposer des solutions pour décorer les pupilles des yeux lors de portraits avec des dessins tels que des cœurs par exemple – au lieu de la forme de la boîte à lumière.

Photokina 2018 : L’éclairage LED, nouvel eldorado

Et pour terminer, parlons un peu des outils d’éclairage. Aujourd’hui, tous les fabricants se doivent de proposer des solutions mobiles. Profoto a très bien compris et occupe bien le marché avec ses séries B dont le tout nouveau B10 fort séduisant.

Mais la révolution est surtout dans la lumière continue. Je veux parler des éclairages de type LED. Hier privilégiée par les vidéastes, mais aujourd’hui une alternative confortable, crédible et polyvalente pour les photographes.

J’ai été bluffé par la qualité chromatique et surtout la puissance délivrée par les nouveaux modèles de Broncolor. Certes c’est onéreux, mais c’est sans réelle concurrence sur le marché : puissance incroyable, focalisation de la lumière, contrôle précis de la température de couleur, contrôle par smartphone, etc.

Cependant, dans une gamme de tarifs plus accessible, il y a également les excellents modèles LED de Westcott distribué en France par MMF-Pro. Car avec la sensibilité des capteurs modernes des boîtiers, il est aisé de se passer d’une telle puissance dans la majorité des cas de figure des photographes de portrait.

Mais pour parler innovation, une mention spéciale à MagMod avec ses produits issus du financement participatif et des remontées d’idées et de remarques des photographes. Leur système basé sur des aimants est simple d’utilisation et surtout très adapté pour les photographes qui souhaitent « voyager léger » en termes d’équipements. Parfaits compagnons des Fuji X !

Devenir photographe professionnel : Nos formations pour développer votre entreprise

Depuis mai 2005, PlancheContact est force de proposition afin d’aider les photographes à concrétiser leur passion en une activité professionnelle rentable.

Et si vous êtes photographe débutant en recherche de solutions adaptées pour votre progression ou encore un photographe professionnel expérimenté en recherche de solutions face à la crise, je vous recommande ma formation pour photographe professionnel « Photographe Entrepreneur ».

Formation Photographe Entrepreneur