La stratégie Océan Bleu pour les photographes professionnels

Stratégie Océan Bleu : Cocorico, une idée française !

La stratégie Océan Bleu pour les photographes professionnels

La stratégie Océan Bleu a été décrite par ses deux auteurs, l’un américain et l’autre française. C’est même un best-seller mondial que même les champions américains du marketing en soulignent la qualité des idées développées et l’enseignent dans leurs écoles.

La paternité de ces idées reviennent donc à W. Cham Kim et Renée Mauborgne, tous deux enseignants dans l’une des meilleures écoles de management au monde. Elle se trouve non pas aux États-Unis, mais bien chez nous en France, à Fontainebleau : L’INSEAD.

La stratégie Océan Bleu a été pour la première fois décrite et présentée dans le magazine « Harvard Business Review » en 1999. Puis un livre a été publié en 2005 et il est aujourd’hui un best-seller international avec plusieurs millions de vente.

Stratégie Océan Bleu : Qu’est-ce que c’est au juste ?

Aujourd’hui, deux stratégies marketing et de gestion d’entreprises s’opposent :

  • La stratégie Océan Bleu.
  • La stratégie Océan Rouge.

Face à une concurrence toujours plus forte, dans un marché saturé, où la demande est déjà installée depuis de nombreuses années et les moyennes de tarifs déjà imposées, les entreprises sont dans une situation de stratégie Océan Rouge.

À l’inverse, la stratégie Océan Bleu consiste à se développer dans un marché encore inconnu de la concurrence. C’est un véritable défi pour faire connaître votre offre au départ, mais qui peut rapidement s’estomper en se focalisant sur l’essentiel, basé sur les besoins exprimés des clients et également en supprimant le superflu.

La démarche d’une stratégie Océan Bleu permet donc de créer de la valeur perçue pour un tout nouveau marché, tout en diminuant de nombreuses charges.

Ça ne vous rappelle pas quelque chose qui n’est pas toujours accepté par les photographes professionnels ? La stratégie du low cost !

Les principaux conseils développés dans le livre Stratégie Océan Bleu sont donc :

  1. Se différencier de la concurrence et se créer un marché encore inédit.
  2. Pour créer un nouveau marché, il faut apporter de l’innovation et de la valeur.
  3. De développer des approches qui soient basées sur les besoins des clients.
  4. Viser de nouveaux clients que de ce se concurrencer sur les mêmes clients.

Créer une stratégie Océan Bleu est un impératif pour toutes les entreprises et quel qu’en soit leurs domaines. Car les évolutions sociales et technologiques de notre société moderne, les services photographiques sont de plus en plus paupérisés, les acteurs toujours plus nombreux et les prix pratiqués et acceptés par le public toujours plus bas : l’Océan Rouge.

Stratégie Océan Bleu : L’exemple du Cirque du Soleil

Dans le livre, il y a un exemple qui me parle beaucoup, car c’est quelque chose que tous ceux qui ont eu l’occasion de vivre cette expérience à Las Vegas lors de la WPPI, comprendront très bien : les spectacles du Cirque du Soleil.

Voici un graphique qui explique la chaine de valeur sur différents points de comparaison pour une offre de cirque.

Stratégie Océan Bleu - Cirque du Soleil

Source : https://fr.slideshare.net/tatianayakovenko/proposition-de-valeur-atelier

Et l’on remarque alors des points quasiment communs au modèle du cirque traditionnel et le Cirque du Soleil :

  • Prix d’achat,
  • Plaisir / Humour,
  • Danger / Emotion.

Les points sur lesquelles les cirques traditionnels l’emportent sont :

  • Vedettes,
  • Animaux,
  • Confiserie,
  • Scènes multiples.

Les points par contre sur lesquelles le Cirque du Soleil se différencie sont :

  • Unicité,
  • Thèmes,
  • Salles,
  • Musique / Danses.

Voilà un exemple typique d’une entreprise qui a appliqué la stratégie Océan Bleu, en cherchant des points de différences qui font qu’elle sorte du lot. Et pour avoir eu le bonheur d’être spectateur d’un des spectacles du Cirque du Soleil à Las Vegas (Ô au Bellagio), je peux vous affirmer que tout cela est vrai et sans commune mesure avec le cirque traditionnel.

Stratégie Océan Bleu : L’exemple des salles des multiplexes cinématographiques

Si le Cirque du Soleil s’est créé une différence sur l’unicité, les thématiques et l’ambiance généralement différente des cirques classiques pour développer une stratégie Océan Bleu, il n’est pas toujours nécessaire de faire une rupture avec les références du passé.

C’est le cas par exemple des multiplexes de cinéma, qui aujourd’hui sont de véritables centres de loisirs pluriactivités et qui surtout ont tout simplement su écouter les besoins de leurs clientèles afin de réunir tous leurs besoins dans un même lieu et pour une même occasion de sortie.

Lorsque nous décidons de nous rendre au cinéma, nous sommes souvent amenés à devenir clients d’un restaurateur avant ou après la séance. C’est alors pourquoi ne pas proposer de suite un lieu de restauration au sein même du cinéma ?

C’est ainsi que la réflexion de mise en place d’une stratégie Océan Bleu nous invite à analyser le comportement de nos clients avant, pendant et après la prestation que vous lui proposerez. Ainsi de nouvelles offres apparaîtront pour développer votre chiffre d’affaires.

Stratégie Océan Bleu : Comment l’adopter en tant que photographe professionnel ?

Pour un photographe, les deux exemples du Cirque du Soleil – Unicité – et du multiplexe cinématographique – services annexes/associés – montrent la palette de possibilités d’imagination de stratégie Océan Bleu.

D’abord sur l’unicité. Car en tant que créatifs, les photographes devraient avoir le courage de sortir des normes « académiques » et « classiques » afin de proposer autre chose que des éclairages et des poses plus modernes – sans jugement de valeur, car souvent c’est les clients qui souhaitent avoir ces poses classiques.

Ensuite sur le fait qu’il faille proposer des services annexes dans un même lieu ou de s’associer avec des prestataires complémentaires de la photographie. C’est ce qu’une franchise américaine destinée aux jeunes a développé : Glamour Shots. Un même lieu qui rassemble maquilleurs, coiffeurs et photographes. Le service de Sue Bryce est sur cette même idée.

Enfin, une idée de stratégie Océan Bleu serait de permettre à un plus grand nombre de prospects de venir se faire photographier. Non pas uniquement à des occasions historiques où l’investissement photo est dans les mœurs (mariages, naissances, etc.), mais également avec des propositions de consommations courantes et récurrentes.

Et oui, pourquoi vouloir se contenter d’un seul marché, alors qu’il est possible d’élargir ce marché ? Pourquoi faire des séances « one-shot » à grosses moyennes de ventes et ne plus revoir ces clients, alors qu’il serait possible également de leur proposer des offres moins onéreuses, mais qui seraient du coup également moins longues et moins fournies en images et produits ?

Par exemple, c’est ce que l’industrie du transport aérien est en train d’opérer. Chez Air France, notre compagnie aérienne nationale, une toute nouvelle compagnie a été inaugurée il y a quelques jours : JOON. Une marque et un service hybride, à la fois low cost, mais avec des services et un branding inédit (les hôtesses et stewarts sont en baskets !).

Autre exemple dans une autre industrie : les restaurateurs. Il n’est pas rare d’un chef étoilé ait à la fois plusieurs restaurants gastronomiques, mais également des brasseries et même pour certains des concepts de fast-food gastronomique low cost sur le service et le prix.

Chez les photographes également c’est possible d’appliquer une telle méthode qui combine à la fois des prestations haut de gamme, mais également des offres moyen de gamme et même low cost. Ceux qui ont eu l’occasion de rencontrer les Deasy en savent quelque chose.

Stratégie Océan Bleu : Nos formations pour en créer une pour votre studio

Depuis mai 2005, PlancheContact est force de proposition afin d’aider les photographes à concrétiser leur passion en une activité professionnelle rentable.

Et si vous êtes photographe débutant en recherche de solutions adaptées pour votre progression ou encore un photographe professionnel expérimenté en recherche de solutions face à la crise, je vous recommande ma formation pour photographe professionnel « Photographe Version 2018 ».

Une formation qui peut-être entièrement remboursée par le FAF-CEA, tant au niveau de votre formation, mais également pour vos frais de transport, d’hébergement et de restauration.

Prochaines sessions programmées :

  • Metz : Mardi 28 novembre 2017
  • Valence : Mardi 16 janvier 2018 – Les Pros de la Photo
  • Beaucaire : Mardi 6 février 2018
  • Colmar : Mardi 13 février 2018
  • Rennes : Mardi 20 février 2018 – Salon de l’Ouest
  • Bordeaux : Mardi 20 mars 2018
  • Paris : Mardi 27 mars 2018 – Les Journées Pep’s
  • Nantes : Mardi 3 avril 2018

D’autres sessions peuvent-être organisée sur demande, soyez juste au moins 4 participants à une même date et un même lieu. #GoGoGo !

Formation Photographe Professionnel avec Samuel Malarik - PlancheContact